Durex Il y a 31 produits.

Préservatifs et lubrifiants Durex

Durex est la marque de préservatif la plus vieille du Monde. Elle va bientôt fêter 100 ans d'existence, car les premières traces de la marque remontent aux années 1915 avec la London Rubber Company qui vendaient à l'époque des fournitures pour les coiffeurs !

Plusieurs sociétés ont racheté la célèbre marque de préservatif mondiale ; la dernière en date est Reckitt Benckiser qui l'a racheté à SSL Healthcare après des négociations mouvementées.

En 2015, Durex représente plus de 30 % de parts de marché dans le Monde et reste à ce jour la plus grande marque de préservatif, même devant Trojan qui n'est que le N° 1 dans son propre pays, les États-Unis.

Aujourd'hui, Durex se positionne comme une marque Premium et elle a raison. Certes ils sont un peu plus chers que les autres, mais la qualité et la créativité des produits Durex restent immuables et sont toujours au rendez-vous.

Le futur de Durex ? Des nouvelles boîtes par 14 ou 24 arrivent. Donc, plus de quantités pour moins chers et toujours plus accessible dans cette course aux prix discounts. Des nouvelles références arrivent : surtout restez connectés avec le Roi de la Capote, nous sommes revendeur officiel Durex et toutes les nouveautés seront disponibles à l'achat dès leurs mises à disposition sur le marché.

Pour les radins : nous vous proposons des packs économiques Durex x144, très avantageux pour votre porte-monnaie…

Trier par
Afficher
Affichage de 1 à 24 sur 31 produits
Affichage de 1 à 24 sur 31 produits

Tout ce que vous avez rêvé de savoir sur Durex !

Pour commencer, la petite histoire de la marque Durex :

En 1915, un certain Monsieur Jackson crée une société à Londres et vent des protections pour les barbiers et coiffeurs qu'il importe des États-Unis.

1929, la London Rubber Company est créée et dépose officiellement la marque Durex. Une contraction des trois significations suivante : Durabilité, fiabilité et excellence. En anglais : Durability, reliability, and excellence. Voilà ce que veut dire "Durex". Sauf que le préservatif Durex n'existe pas encore, ce n'est qu'une marque pour vendre des articles en latex de caoutchouc.

Il faudra attendre 1954, pour qu'une invention de Gregory Pincus et John Rock donne naissance au premier préservatif Durex lubrifié. Et oui, avant ils ne l'étaient pas…

En 1960, Durex étudie d'un peu plus près la physionomie humaine et développe un préservatif anatomique.

En 1961, les préservatifs Durex commencent à envahir le marché américain, détenu alors par la marque Trojan, crée bien avant Durex en 1926 par la société Youngs.

Le choc pétrolier des années 1973-1978 fera chuter considérablement les ventes des préservatifs dans le monde dont le prix avait fortement augmenté.

En 1997, Durex lance une matière très mystérieuse et sans latex, le Duron. Ça ressemble à du latex, ça à la couleur du latex, mais ce n'est pas du latex. Très cher à produire et à développer, les préservatifs en Duron (que certains d'entrevous connaîtront sous le nom de Durex Avanti, qui n'existe plus aujourd'hui) seront presque deux fois chers que leur cousin en latex. Cette matière restera longtemps une référence pour les préservatifs sans latex, avant que les Japonais ne nous envahissent 10 plus tard, avec une matière fantastique, le polyuréthane.

Début 2001, Durex crée le PleasureMax. Succès foudroyant auprès de la gent féminine, c'est l'un des premiers préservatifs à incorporer une texture. Mais pour les plus érudits d’entre nous, Durex n'a pas été le premier à vouloir créer une texture pour augmenter le plaisir à la pénétration. En effet, les préservatifs Excelsior de 1901 faisaient déjà des modèles nommés Crocodiles, le Rival Protecteur ou le Voluptueux, très texturés en "caoutchouc soie sans soudure".

Un peu plus tard, Durex intensifie sa publicité mondiale, commencée 30 ans plus tôt. Le marché global et ses propres concurrents (Manix, Skyn & Trojan) peuvent remercier Durex, car quand celui-ci fait de la publicité et c'est un des rares avec Trojan, les ventes et la consommation de préservatifs dans le monde, explosent. Oui, c'est aussi simple que cela. Je vous invite d'ailleurs à voir et revoir certains chefs-d’œuvre publicitaires de Durex sur YouTube : https://www.youtube.com/results?search_query=durex+ads

En introduisant sur le marché différentes textures, comme les perlés et les nervurés, Durex "réérotise" (Copyright le Roi de la Capote) le préservatif. En effet, y'en avaient marre des préservatifs tout simple, aromatisé à la banane ou à la pomme. Ces textures sont un vrai succès et la marque décline plusieurs modèles dans ce sans, en apportant une nouvelle valeur ajoutée à ses produits.

Durex à cette époque appartient à la société SSL Healthcare, détentrice de la marque Scholl distribuée en pharmacie et en grandes surfaces.

Durex continuera à coloniser la planète avec un marketing fabuleux et très stratégique. Il lance le Global Sex Survey en 2005 et les journalistes pavoisent. Ils ont enfin des données à exploiter et à faire partager à leurs lecteurs et leurs audiences sur ce monde mystérieux qu'est l'utilisation du préservatif. C'est un coup de maître, les médias du monde entier relaient l'information, le rapport devient un rendez-vous incontournable et la popularité mondiale de Durex Explose. L'équipe marketing est au top. La concurrence est écrasée.

Début 2010, Durex s'engage à fournir gracieusement sur l'initiative "Condomize !" du Font Populaire des Nations Unies à Vienne, plus de 220 000 préservatifs.

Cette même année, le géant du produit de nettoyage Reckitt Benckiser, qui détient entre-autres le fameux "Monsieur Propre", rachète Durex moyennant une somme astronomique. On parle de plusieurs centaines de millions de Dollars…

En 2018, Durex rejoint le consortium RED et ajoute ses forces de frappes en Afrique du Sud pour réduire l'incidence des adolescentes qui sont tombes enceintes trop tôt et les aider à se protéger des IST (Infections Sexuellement Transmissibles). Ils dépenseront jusqu'à 5 millions de dollars avec la Fondation Bill et Melinda Gates, qui rajoutera 5 millions de plus.

Durex, reste aujourd'hui, l'une des entreprises les plus actives dans la prévention du Sida et des IST à travers le monde en termes d'argents investis, de moyens humains et matériels.

En 2019, l'Institut danois pour les Droits de l'Homme a soutenu la toute première évaluation de l'impact sur les droits humains faite par Durex, comprenant les risques et les impacts associés avec la marque sur les petits exploitants des cultivateurs de caoutchouc en Thaïlande. Tout cela dans un souci de transparence et dans le but de promouvoir l'économie circulaire.

Durex est présent en Chine, mais les ventes stagnent en 2019, dans le pays rouge. La guerre des prix y est très rude.

Quelques chiffres clés de Durex :

  • C'est plus de 30 % du marché Mondial,
  • en France c'est plus de 50 %,
  • Reckitt Benckiser à fait un chiffre d'affaires de 12.8 milliards de £ en 2019,
  • depuis 2013, 956 millions de personnes ont vu une publicité du groupe,
  • le département Santé, incluant Durex, fait 7.8 milliards de £ de Chiffre d'affaires,
  • c'est bien sûr plusieurs milliards de préservatifs vendus par an. Environs 5 milliards pour les spécialistes.

Quelques anecdotes pas piquées des hannetons, sur Durex :

2004. Il se prépare en secret le lancement du site Internet le Roi de la Capote et SSL Healthcare, alors propriétaire de la marque Durex, refuse de lui fournir des préservatifs éponymes.

En 2005, le Roi de la Capote ouvre son site Internet le 1er juillet. Durex refuse toujours de lui fournir des préservatifs estimant que nous n'étions pas "sérieux".

Janvier 2006, Durex accepte enfin de nous fournir des préservatifs ! Après un nombre incalculable (quoique…) d'e-mails et de coups de téléphone.

En 2008-2009, le Roi de la Capote importe en France le seul et unique préservatif Durex de moindre taille, plus serré, le fameux Durex Slim ou Durex XS. Malheureusement, sa dénomination fait fuir les clients et il est temporairement retiré. Il sera alors le premier et le seul préservatif de moindre taille disponible en France.

Dans les années 2009-2010, un rendez-vous secret a lieu dans un café nommé "Chez Prune" rue Beaurepaire, à Paris. Sont présents deux des directeurs d'usine de Durex côté Asie, l'ancien patron de Manix Europe et son Altesse Royale, le Roi de la Capote. Son Altesse Royale est abasourdie par ce qu'on lui demande : on cherche une idée pour un nouveau supermodèle de préservatif ? À cette époque, le Durex Performa à la Benzocaïne faisait un carton et le PleasureMax était déjà le préservatif préféré des filles. Son altesse Royale à alors une idée géniale : assembler les deux pour créer un préservatif à forte valeur ajoutée. 18 mois plus tard, le Durex Orgasmic était né ! Si, si, l'histoire est véridique. Et le préservatif texturé améliorant la capacité masculine en retardant le plaisir fait un carton. Il sera le best-seller de la marque pendant plusieurs années.

Le saviez-vous ?

L'ancien président de la République Française, François Hollande, n'utilisait pas des Durex mais des Manix.

Durex est un des rares à parler dans ses publicités de l'amour à plusieurs, de l'homosexualité, du pluri-amour, bref, des sexualités, et non pas comme le voudraient les hypercathos ou les autres tarés, une seule sexualité. Tout est bon dans le cochon et Durex le sait.

Durex produit un préservatif en Angleterre, sous le nom de Durex Deluxe anciennement Crystal, qui est en polyuréthane, fabriqué par les Japonais. Introuvable en France, sauf sur Internet dans des contrées obscures, il est très fin avec uniquement 50 microns d'épaisseur.

Durex achète l'utilisation du brevet sur la matière fabuleuse sans latex, un polyisoprène, à son concurrent Skyn, propriété de LifeStyles qui a entre autres Manix ! Cette matière est le composant du nouveau préservatif Nude sans latex…

Les choses qui fâchent chez Durex :

Régulièrement les modèles de préservatifs Durex sont renommés pour pouvoir imposer un nouveau prix à la vente, généralement un peu plus élevé que l'année précédente. C'est une technique pour la grande distribution. Mais nous la subissons comme vous, malheureusement.