Contrairement à ce que disent les médias français, Tinder (& Co.) n'est pas en cause dans la montée en puissance des IST sur Rhode Island (USA) de 2013 à 2014.

À en croire le communiqué de presse du Ministère de la Santé de Rhode Island aux États-Unis, c'est le comportement de certaines personnes que l'on classifie de personnes ayant un comportement à haut risque, qui est touché.

Les comportements à haut risque comprennent :
  1. l'utilisation des médias sociaux pour organiser des rencontres sexuelles occasionnelles et souvent anonymes,
  2. avoir des relations sexuelles sans préservatif, ayant de multiples partenaires sexuels
  3. avoir des relations sexuelles sous l'influence de drogues ou d'alcool.

À Rhode Island, le nombre de cas de syphilis infectieuse a augmenté de 79 %, le nombre de cas de gonorrhée a augmenté de 30 % et le nombre de nouveaux cas de VIH recensés a augmenté de près de 33 % !

Que vient faire Tinder dans cette histoire ? Pas grand-chose. Tinder et autre consœur sont uniquement un moyen de mise en relation. Ce n'est pas parce que vous allez sur Tinder que vous allez attraper la Chtouille, non ? Par contre en étant idiot et irresponsable, oui, vous avez plus de chances !

En attendant, nous vous rappelons que le meilleur moyen de faire l'amour sereinement et le moins cher, c'est le préservatif ! Et il y a en a pléthore, chez le Roi de la Capote !